Le Canaille... plus d'infos !

DESCRIPTION GÉNÉRALE DU NAVIRE :

– Longueur hors tout : 12m
– Construction : polyester
– Capacité : 35 passagers en 3eme catégorie
– Propulsion : hybride thermique/électrique

Visite en bateau du PARC NATIONAL Des CALANQUES

Choix d’un navire à propulsion hybride ?!

Le massif des calanques, territoire longtemps mis à mal, est aujourd’hui Parc national et tout le monde est bien conscient qu’il y a urgence à protéger ces 13 000 hectares de terre et ces 48 000 hectares en mer. Le développement croissant de l’activité humaine, tant littorale que maritime, impose d’en maîtriser désormais les effets sur l’environnement et sur les ressources.

Les armateurs côtiers, qui proposent la visite des calanques depuis les ports de Marseille à Sanary, transportent chaque année 600 000 personnes sur un total de 2 millions fréquentant les Calanques. La fréquentation de ces navires s’ajoutant à celle des bateaux de plaisance ont un impact certain sur l’écosystème fragile des calanques. Chaque navire à moteur s’approchant des côtes du massif des calanques apporte son lot de pollution sonore, olfactive et mécanique, perturbant la quiétude des lieux.

Gestion des modes de propulsion :

En 4eme catégorie par exemple, le navire effectue 4 à 5 voyages par jour au départ de Cassis pour la visite de 3 calanques (Port Miou, Port Pin, En-Vau).
Le temps d’un voyage est d’environ 45mn et la distance du parcours est d’environ 5,5 milles nautiques.

Pour chaque voyage les deux modes de propulsion sont utilisés :

– Propulsion en mode thermique (trajets en bleu, vitesse 9 à 10 noeuds) environ 18 minutes
– Propulsion tout électrique (trajets en vert, vitesse 4 à 6 noeuds) environ 27 minutes

mode-ther-elc-1000

La propulsion électrique permet d’obtenir un silence absolu et une absence totale d’odeur de gaz d’échappement.
La propulsion thermique reste un élément de sécurité pour affronter le mauvais temps tout en ayant une vitesse de croisière rapide.
Un propulseur d’étrave (électrique) permet également par vent soutenu d’effectuer les demi‐tours en fond de calanque sans forcer sur les moteurs principaux, afin de ne pas soulever le sédiment des petits fonds.
D’autre part, les commentaires sont diffusés uniquement au large, par de nombreux petits hauts parleurs, peu puissants et non audibles hors du bateau.

Techniquement cette solution présente de nombreux avantages,
parmi lesquels :

– Les mêmes hélices sont utilisées en mode diesel et en mode électrique, elles n’engendrent donc pas de traînée supplémentaire.
– Une sécurité de fonctionnement par la totale indépendance de la propulsion diesel et de la propulsion électrique.
– La redondance des moteurs de propulsion permet de manœuvrer même si les moteurs principaux sont en panne.
– Les coûts de maintenance sont moins onéreux.
– Le matériel industriel est facilement réparable ou remplaçable.
– Un fonctionnement extrêmement silencieux etc…

L’option possible d’un convertisseur DC/DC réversible pour la recharge des batteries durant les phases de propulsions en mode thermique n’a pas été retenue. Ce convertisseur augmentant l’autonomie des batteries mais aussi la consommation en gasoil, ce qui n’était plus en adéquation avec notre concept de minimiser les pollutions.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES :

PROPULSION THERMIQUE :

Deux moteurs thermiques d’environ 150 chevaux.

PROPULSION ÉLECTRIQUE :

Deux moteurs type LSRPM (moteur synchrone à aimant permanent) d’une puissance nominale de 12kW accouplés mécaniquement aux arbres de la propulsion thermique. – Vitesse nominale : 1500 tr/mn – Rendement : 92% – Poids unitaire : 50 kg – Refroidissement par air (ventilateur incorporé).

Les moteurs électriques sont pilotés par des variateurs acceptant une tension d’entrée comprise entre 215 VDC et 400 VDC (batteries de propulsion)
Un parc de batterie au Lithium Fer Phosphate (LiFePO4) de 36.8 kWh assure le fonctionnement en tout électrique.
Le contrôleur de batterie (BMS) est intégré dans le bloc batterie. CHARGEUR : Courant de sortie : 15A – Puissance consommée max : 5,8 kW. Une prise de quai (32A) permet de charger les batteries durant la nuit ou de faire du biberonnage pendant les phases de débarquement et d’embarquement des passagers.

MODE DE FONCTIONNEMENT :

Le passage en mode électrique est assuré par un automatisme déclenché par l’opérateur :
– L’inverseur de la propulsion thermique doit être au neutre pour que l’automatisme s’enclenche.
– L’arrêt est immédiat si l’inverseur n’est plus au neutre.
La propulsion thermique est prioritaire sur la propulsion électrique.
Un afficheur au poste de barre donne à l’opérateur des informations en temps réel :
– Etat de charge des batteries
– Alarmes et pré alarmes sur capacité basse, tensions, températures etc…
– Vitesse en tr/mn des moteurs électriques
– Puissance consommée par les moteurs
– Temps restant avant le seuil de décharge maximum autorisé
Les manettes de commande des moteurs électriques sont distinctes des commandes des moteurs thermiques.

>> Le Canaille… mais encore ?!

© 2013/2018 - Tel : 06.62.37.84.62 - Mail : cassiscanaille@gmail.com
Contact via les Réseaux Sociaux